La Réunion

Présents : DIROI/D, DIROI/DA, DIROI/ADM/D, CFDT-météo (titulaire et suppléant), Solidaires (titulaires et suppléants), FO (titulaire), un expert pour les questions Prévi (Solidaires).

1 - La version du 11/05/2020 du PRA (Plan de reprise d'activité de la DIROI) Covid-19 est présenté au CTSS. Il a été élaboré en concertation avec les chefs d'unité, le CHSCT-SS, les agents par l'intermédiaire de leur supérieur hiérarchique.  Il a été présenté à tous les agents en conférence Blue Jeans. C'est la déclinaison locale du PRA de Météo-France, qui tient compte des missions spécifiques de la DIROI, ainsi que de l'évolution de l'épidémie, très contrastée entre La Réunion et Mayotte. La première phase de reprise (11/05 - 02/06) est en cours avec un retour d'une vingtaine d'agents sur le site du Chaudron.

Solidaires demande si des mesures dérogatoires pour le report des KJMI seront prises (le bilan des KJMI à OBS est très élevé). ADM/D répond que la question a été remontée à la DRH mais que la décision n'est pas encore prise. La décision doit être nationale.

Quelques agents en ASA pendant le confinement devront poser des JRTT suite à l'ordonnance du gouvernement. Solidaires était opposé à l'application de l'ordonnance. Direction a fait preuve de bienveillance dans l'application de cette ordonnance.

2 - Renforcement de l'effectif PREVI/PCA (Prévisionniste Cyclone Amont)et groupe de travail sur l'organisation des vacations PCA :

Le dispositif actuel d'astreinte et de vacations de renfort PCA manque d'organisation. Le nombre de tâches et de productions des vacations PCA a augmenté depuis la dernière réorganisation du service (2014). Le nouveau système d'alerte cyclonique va augmenter la fréquences des alertes à La Réunion. Le projet ambitieux de rénovation de la production cyclone nécessite davantage de vacations "études".  Ces constats conduisent au projet de doubler systématiquement la vacation PCA en journée lorsqu'il y a un système actif sur la zone de responsabilité du CMRS, et entraîne le renforcement de l'effectif, avec l'ouverture d'un poste pour un 7ème PCA pour la prochaine saison cyclonique 2020/2021. L'organisation de la vacation PCA sera discutée en groupe de travail à partir de juin.

Solidaires regrette que deux postes de prévisionnistes général (PG) soient ouverts à la mobilité pour les TSM et pour les ITM, car la cohabitation sur un même poste va selon eux poser des problèmes. La Direction répond qu'elle est consciente de ces problèmes, et que l'organisation des vacations de prévision générale devra évoluer, avec pour objectif que tous les postes soient requalifiés ITM d'ici 2022 (IT Pro), et donc une montée en compétences et en responsabilités des TSM notamment sur la Vigilance.

Solidaires souligne que l'effectif PG a été réduit au TROED de 14 à 13 TSM. La Direction a dimensionné en tenant compte de l'armement adaptatif (saison chaude, saison fraîche), des formations, des congés, etc. ...

L'encadrement opérationnel de la division PREVI reste sous-dimensionné, bien que EC/D ait pris la responsabilité du pilotage des études cyclone.

L'expert de Solidaires fait plusieurs demandes à la Direction : un plan de formation des nouveaux PCA (pas que des vacations en double), des réunions de début de de fin de saison cyclonique, un meilleur pilotage des pratiques opérationnelles de Prévision Générale.

ADM/D saisira la Formation Permanente pour l'élaboration d'un plan de formation des nouveaux PCA.

La Direction estime également que des réunions de début et de fin de saison cyclonique sont indispensables. Elle y assistera.

Votes sur l'ouverture d'un 7ème poste PCA : Pour à l'unanimité.

3 - Réorganisation de la fonction commerciale :

Le TROED 2022 présenté en septembre 2019 mentionnait la suppression du poste de RCR. Le marché commercial de la DIROI est limité, le poste de RCR n'est pas "rentable". A noter, que dans le même temps, l'organisation du commerce à la DIRAG évolue également, avec le départ de son commercial, qui ne sera pas remplacé. A la DIROI, le titulaire du poste RCR/D est muté à compter du 1er juin 2020. Une mission de la D2C à la DIROI en février a permis de réorganiser l'activité commerciale de la DIROI : la gestion commerciale (portefeuilles client et devis de moins de 5000€, élaboration des offres à façon, négociation, facturation) et le suivi de la régie publicitaire sont entièrement basculés à la D2C (au Centre de Relation Client et à l'expert "monétisation digitale" de la D2C). La DIROI reste l'interlocuteur local des clients stratégiques (écoute client, rendez-vous annuel si possible avec un représentant de la D2C), ce qui représente une douzaine de clients, répartis entre DIROI/D, DIROI/DA, DIROI/EC/D, DIROI/EC/MPF/D. Il n'y aura plus de prospection locale.

Solidaires s'étonne de la reprise en local de l'écoute des clients stratégiques et est hermétique aux explications données par la Direction sur l'articulation entre la D2C et la DIROI.

La CFDT-météo fait remarquer que le document présenté avec la répartition finale des clients stratégiques était resté confidentiel. L'augmentation de la part des ventes "on-line" n'est pas gagnée. L'assistante commerciale de la D2C qui a commencé à prendre en charge les "petits" clients doit se familiariser avec l'offre locale, avec le soutien de MPF.

La CFDT-météo demande que la mention "interlocuteurs locaux en charge de l'écoute client" soit portée sur les fiches des postes concernés. La Direction accepte.

Vote sur la réorganisation de la fonction commerciale : 4 Contre, 1 Abstention (CFDT-météo).

4 - Déménagement des bureaux :

Après plusieurs réunions du groupe de travail, un scénario a été retenu. Il répond au besoin de regrouper les équipes, avec des contraintes fortes de ne pas déplacer OBS, la salle PREVI, TTI.

Vote pour le déménagement des bureaux : 1 Pour, 4 Abstentions (dont CFDT-météo).

5 - Information sur le budget (pas de vote) : parmi les bonnes opportunités offertes par les plans de relance post-crise sanitaire, la DIROI devrait pouvoir acheter un véhicule dit "propre".

6 - Questions diverses :

CFDT-météo et Solidaires demandent un point sur le recrutement et l'accueil d'un TSI à Mayotte. L'agent contractuel a été recruté en CDD de 1 an renouvelable, avec à terme, une titularisation possible en passant le concours interne TSI. Il prendra ses fonctions le 1er juillet. Il est affecté sur un poste 50% OBS et 50% LOG, sous la responsabilité hiérarchique du chef de la station de Mayotte, et sous la responsabilité fonctionnelle de DIROI/OBS/D pour ses missions de maintenance. Solidaires demande que le salaire de ce contractuel soit indexé. La Direction ne peut répondre favorablement.

Solidaire critique vivement les plans de la future station de Mayotte, affirmant que la place dédiée à la maintenance sera rapidement saturée, en raison de l'extension du réseau de stations automatiques à Mayotte et du projet Radar.  ADM/D explique que le projet a été validé par SG/LOG dont c'est le métier. La Direction ne veut pas encore retarder le projet, car les locaux de la station de Mayotte sont vétustes et exigus.

Reconnaissance CUT et requalification ITM (question Solidaires) : la démarche de reconnaissance CUT de 2 postes de la DIROI est portée par la Direction au niveau de la DSR pour une harmonisation nationale, et doit être validée par le CTEP. La requalification ITM de OBS/DA et TTI/DA est également portée par la Direction.

 

 

Présents : l'administration, les représentants du personnel (CFDT-météo, FO, Solidaires), l'assistante de prévention de la DIROI, OBS/D (expert), le chef du centre de Mayotte (expert),  l'ISST M. Petitguyot, le médecin de prévention de la Réunion Dr Suzac, le médecin de prévention de la météopole Dr Galin.

Point sur l'épidémie :  la situation épidémique évolue peu à la Réunion, en dehors des évacuations sanitaires de Mayotte qui sont comptées comme nouveaux cas  à La Réunion. A Mayotte, plus de 1600 cas sont avérés, dont 21 décès. Le pic de l'épidémie n'est pas encore atteint, mais le déconfinement est progressif.

Présentation de la phase 2 du plan de reprise d’activité de la DIROI, du 2 juin à début septembre :

Les objectifs sont d'augmenter progressivement le retour sur site des agents, et de tendre vers une production nominale.

A compter du 2 juin :
Les agents alternant téléW et travail sur site atteignent progressivement 3 jours de travail sur site et 2 jours de téléW par semaine dans la limite d'un seul agent par bureau (EC, EC/MPF, certains agents de ADM, agents dépendant de la DSER et du SG, stagiaires).

Les agents qui présentent des critères de vulnérabilité et souhaitent revenir sur le site : le Dr Galin précise que le certificat du médecin traitant n’est pas obligatoire. L'avis du médecin traitant est utile au cas où l’agent aurait eu un problème de santé pendant le confinement.

L’avis du médecin de prévention est nécessaire et suffisant pour la reprise sur site des agents qui étaient en ASA ou en téléW et souhaitent revenir, et pour les agents qui rentrent dans les nouveaux critères de vulnérabilité (décret du 5 mai 2020).

En pratique, les agents demandent un RV de téléconsultation avec le Dr Suzac via l'adresse mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

La situation étant très différente à Mayotte, le retour régulier des agents sur site n'y est pas prévue pour le moment.

Question de la CFDT-météo : le PRA indique que les douches sont réservées aux agents en exploitation, or, avec le retour des agents en HB sur site, ceux qui viennent travailler à vélo auront à nouveau besoin d'y accéder. Ces derniers devront alors faire la demande d'accès aux douches à ADM.

Cuisine prévi : un rappel sera fait, pour qu'aucune personne extérieure à la Prévi ne vienne déjeuner dans la cuisine Prévi. L'idée est que les agents ne prennent pas plus de risque pendant les pauses café et les pauses repas que pendant leur vacation.

Le Comité est d'accord à l'unanimité pour que CHSCT-SS spécial Covid-19 se réunissent à partir désormais tous les 15 jours.

Le prochain CHSCT-SS se réunira donc le mercredi 10 juin.

Présents : l'administration, les représentants du personnel (CFDT-météo, FO, Solidaires), CM976/D (en tant qu'expert), la responsable du Lacy/CRC, l'assistante de prévention de la DIROI, le médecin de prévention de la Réunion.

- point sur l'évolution de l'épidémie (DIROI/D) :  l'épidémie circule activement à Mayotte. La situation est très stable à La Réunion.

- point sur l'approvisionnement (ADM/D) : à La Réunion, il n'y a pas de problème d'approvisionnement.  A Mayotte, l'approvisionnement en gel hydroalcoolique n'est pas garanti (il sert à équiper le véhicule de service), le lavage des mains se fait au savon (ce qui reste le meilleur mode de lavage des mains).

- déplacements :

Deux agents effectuent les trajets domicile-travail en transports en commun (un à La Réunion et un à Mayotte) et se verront dotés de masques par la DIROI (demande de Solidaires). A La Réunion, l'agent est autorisé à quitter son service pendant les heures creuses pour les transports en commun.

Missions de maintenance à deux agents : une discussion est engagée sur les déplacements  sur route de montagne (Cilaos). Le passager arrière pourrait être malade. Le médecin du travail indique que le véhicule doit être très bien aéré (vitres ouvertes). Le port d'une visière par le conducteur est dangereux. Il n'est pas prévu pour le moment d'équiper les véhicules d'une plaque en plexi entre le conducteur et le passager. La CFDT-météo et l'assistante de prévention font remarquer que l'utilisation de deux véhicules de service pour faire des trajets assez longs augmente considérablement le risque routier. L'assistante de prévention confirmera si le port du DATI est obligatoire pour chaque conducteur en cas d'utilisation de 2 véhicules. Jusqu'à nouvel ordre, l'administration décide que ce sera soit des missions avec 2 véhicules, soit un agent à l’avant et un agent à l’arrière dans un même véhicule.

- Plan de reprise d'activité de la DIROI :

11/05 au 02/06 : remise en route

02/06 au 01/09 : consolidation

01/09 : retour à la normale

Le principe est le maintien du télétravail en priorité avec retour sur site de manière ponctuelle pour les agents qui télétravaillent de manière satisfaisante.

Les agents dont la nature du travail ne permet pas de travailler à distance ou qui ne télétravaillent pas de manière satisfaisante reviennent sur site les premiers. Un seul agent par bureau.

Les personnes fragiles ou qui cohabitent avec une personne fragile restent en télétravail ou en ASA. Les agents vulnérables ou qui ont un doute sont encouragés à se rapprocher du médecin de prévention.

Sur 72 agents (Réunion et Mayotte) :

12 agents qui restent en télétravail exclusif

21 agents en alternance télétravail et travail sur site

4 agents en ASA ou en congé maternité

6 vacations (SP et P) sur site armées par 30 agents

+ Lacy rattachés à la direction de la recherche en télétravail (retour sur site début juin ou début septembre, à clarifier). Pas de présence sur site avant septembre des stagiaires et postdoc du Lacy.

L'agent rattaché au SG (CSP dépenses) reste en télétravail exclusif.

Un tableau de présence physique sera mis en place pour les agents qui alterneront entre présentiel et télétravail, avec des journées de présence sur site au choix de agents.

Mesures de protection :

La doctrine générale dans les espaces collectifs et les situations de promiscuité sera appliquée. Le stock de masques est suffisant pour 3 ou 4 semaines. L'approvisionnement ultérieur est géré par la Préfecture pour les services de l’état.

Il reste toujours un stock de masques FFP2 dont la Préfecture n'a pas voulu.

Les portes des cuisines et espaces café restent ouvertes, le nombre d’utilisateurs simultané limité à 2, le déjeuner à l’extérieur est encouragé ou est autorisé à titre exceptionnel dans le bureau.

Climatisation : Météo-France appliquera les recommandations du Haut Commissariat à la Santé Publique. A la DIROI, tous les locaux de travail sont climatisés avec des systèmes de climatisation individuels qui ne présentent pas de danger. Dans le cas particulier de l'espace prévision et la présence simultanée de 2 agents (salle principale et salle de crise) : par principe de précaution, il faut privilégier l’aération naturelle en ouvrant les fenêtres. Les climatiseurs peuvent être utilisés en fermant la porte entre les deux salles.

Le Docteur préconise d’aérer très régulièrement, au moins 4 fois par jour, les bureaux individuels. Elle indique que les produits virucides sont très irritants pour les voies respiratoires et ne doivent pas être pulvérisés en aérosol. Cette recommandation doit être ajoutée à la consigne de nettoyage des postes de travail.

Les missions et les réunions sont limitées. Seule la maintenance se déplace. Les réunions restent organisées à distance sauf très exceptionnellement et en respectant les gestes barrière.

Les formations continues en présentiel sont annulées jusqu’à septembre.

L’esprit général est la progressivité de la reprise entre le 11 et le 18 mai. Il y aura au maximum 15 agents avec l'encadrement dans les locaux.

La phase de consolidation sur juin, juillet, août sera précisée au fil de l'eau.

 

Prochain CHSCT spécial Covid-19 : le 13 mai.

Présents : l'administration, les représentants du personnel (CFDT-météo, FO, Solidaires), l'assistante de prévention de la DIROI, les assistantes sociales de Mayotte et de La Réunion, le médecin de prévention de la Réunion, OBS/D (expert), l'ISST M. Petitguyot.

Point sur l'épidémie :  la situation sanitaire est très calme à La Réunion, mais le nombre de cas a doublé à Mayotte en 1 semaine (plus de 1000 cas et 12 décès). Le pic épidémique y est attendu aux alentours du 20 mai, Mayotte n'est donc pas déconfinée.

Les capacités hospitalières sont gérées au niveau zonal, avec des évacuations sanitaires de Mayotte vers La Réunion.

Reprise d’activité à la DIROI : la reprise est progressive. Sur 72 agents DIROI, 12 agents restent en téléW exclusif, 21 agent alternent téléW et W sur site, 6 agents en présentiel sur site, 6 vacations armées (prévi, TTI, OBS), 4 agents soit en ASA ou congé maternité. Lundi, une vingtaine de personnes étaient donc sur site.

A La Réunion, le retour sur site des agents considérés comme fragiles, ou qui vivent avec une personne fragile, ne sera pas possible avant le 2 juin, en attente des précisions de la DRH. Du reste, les agents seront dans des bureaux individuels et pas en contact avec le public, ce qui constitue un cadre très sécurisé.

Les agents du Lacy (DESR) resteront en téléW jusqu’au 2 juin, puis alterneront entre téléW et présentiel.

Les modalités RH en lien avec les conditions de travail : pour les agents en HB, les plages fixes, le pointage ont été supprimés provisoirement, et les agents déclarent les heures effectuées au-delà de 7h24 / jour (ou selon leur système pivot).

Les agents sont encouragés à prendre des congés dès maintenant pour éviter d'accumuler trop de congés pour la fin de l'année qui correspond à la saison cyclonique.

Les mesures de protection : Des masques ont été distribués aux agents qui effectuent des déplacements domicile/travail en transports en commun (barge à Mayotte, 1 agent à la Réunion), aux agents de Mayotte qui sont en service posté (protection lors du passage de la femme de ménage et accueil des livreurs). Un nouveau stock de 400 masques chirurgicaux et 20 masques grand public ont été mis à disposition de la DIROI par la Préfecture de La Réunion.

Le CMIROI a été réapprovisionné en gel hydroalcoolique. Des visières, et des plaques de plexi (en prévision d’une période de double obligatoire au service PREVI) ont été achetées.

Véhicules de service : M. Petitguyot confirme que la solution de plaque de plexi entre le conducteur et le passager est écartée. Le Dr Suzac rappelle que le port de visière est très dangereux pour le conducteur, mais il est possible pour le passager. Des lunettes de soleil couvrantes sont également un bon moyen de protection pour les yeux. Du reste, le risque d’accident de la route est beaucoup plus important à La Réunion que le risque Covid (ce qui n'est pas le cas à Mayotte).

Solidaires demande si des EPI sont-ils mis à disposition des agents de la LOG qui vont faire des achats ou qui accueillent des prestataires sur site : oui, car tous les VS ont des lingettes, gel hydro, javel, sopalin, et des masques ont été distribués aux agents.

Les masques ne sont pas mis à disposition des prestataires extérieurs qui viennent sur le site, c’est leur employeur qui doit les fournir. Le port du masque n'est pas imposé sur tout le site, mais il sera quand même demandé d'en fournir aux intervenants extérieurs dans les plans de prévention.

M. Petitguyot encourage à regarder les fiches métier élaborées par le ministère du travail.

Prochain CHSCT SS le 20/05/2020

Présents : l'administration, les représentants du personnel (CFDT-météo, FO, Solidaires), CM976/D (en tant qu'expert), la responsable du Lacy/CRC, l'assistante de prévention de la DIROI, l'assistante sociale de La Réunion, l'assistante sociale de Mayotte, le médecin de prévention de la Réunion.

La situation épidémiologique reste stable à La Réunion, mais empire à Mayotte. Les scénarios de reprise d'activité seront certainement différents à La Réunion et à Mayotte (NB : le 30/04, Mayotte est désormais passé au stade 3 de l'épidémie avec une augmentation importante du nombre de cas en une semaine).

 

- Le plan de reprise d'activité de la DIROI est présenté par DIROI/D.

Pendant la première phase qui durera 1 mois, les personnes "à risque" ne reviendront pas du tout sur site (20% de l'effectif DIROI est "à risque"), et sur le site, les bureaux seront occupés par un seul agent à la fois.

Les agents qui n'ont pas ou peu de tâches en télétravail reviendront sur site le 11 mai (ADM, LOG, OBS).

Les agents qui peuvent télétravailler, mais de façon dégradée, viendront sur site à partir du 18 mai, 1 à 3 jours par semaine, avec un tableau de service programmé à l'avance pour ne pas se croiser.

Les agents qui télétravaillent de façon satisfaisante viendront ponctuellement sur site à partir du 18 mai ou resteront en télétravail à 100% (MPF, Lacy).

Pas de changement d'organisation pour PREVI et TTI.

 

- L'approvisionnement en gel hydroalcoolique, lingettes, javel ne pose pas de problème à La Réunion. C'est plus compliqué à Mayotte, mais il n'y a pas de rupture de stocks, et avec la possibilité de s'adapter (lavage des mains avec du savon, sopalin).

- La CFDT-météo demande de rappeler aux agents de ne pas jeter les lingettes dans les toilettes (c'est très mauvais pour l'environnement). Des affiches seront collées dans les toilettes.

- DIROI/D est favorable de la réouverture du club house dès le 11 mai pour permettre aux agents de prendre leur repas en disposant de suffisamment d'espace.

- La question du port du masque n'est pas encore tranchée en CHSCT-EP

- La climatisation : les éléments techniques pour la DIROI ont été remontés au CHSCT-EP. Il n'y a aucun soucis pour les bureaux individuels. En raison d'une circulation d'air entre la salle de crise Prévi et la salle principale Prévi, l'utilisation de la clim est à éviter dans la journée. La solution à privilégier est l'aération naturelle.

- La CFDT-météo demande ce qui est prévu pour les vacations en double pour un agent arrivant sur un poste PCA au 1er juin : plusieurs DIR y réfléchissent (paroi en plexiglas …), adaptation de la salle Prévi (la question n'est pas spécifique à la DIROI).

Les modalités d'accueil du nouvel agent TSI recruté à Mayotte le 1er juin ne sont pas encore connues, et seront à adapter au contexte au 1er juin.

- Question de Solidaires :  un agent qui vit avec une personne à risque est-elle considérée comme un agent à risque ? Oui

- Question de la CFDT-météo : un agent qui a une maladie chronique qui n'est dans la liste des pathologies "à risque" doit-il se rapprocher de la médecine du travail ? Oui.

 

Prochaine séance le mercredi 6 mai.