CTEP

Ici notre compte-rendu du Comité Technique du mardi 15 décembre.
Nous avons d'abord demandé le nombre de lauréats à venir concernant l'examen professionnel d'accès au corps des ITM (pour les TSM) : il y aura 25 places offertes sur la liste principale et 6 sur la liste complémentaire. L'épreuve orale se termine ce vendredi 18 décembre, le jury d'admission se réunit dans l'après-midi. Le CTEP a porté essentiellement sur :

- les réorganisations avec un geste notable en faveur des agents des MIR, qui s'appliquera et modifiera le niveau de primes, de manière rétroactive.

- Le paiement des salaires 2020, la CFDT-Météo réclame une correction de la note de gestion du RIFSEEP en faveur des techniciens qui occupent des postes ITM, plus d'une centaine (les prévisionnistes aéro en CRA) sont concernés actuellement

- l'ambitieux plan de formation 2021: la CFDT a voté en faveur de ce plan .

Des questions diverses portent sur le télétravail, les futurs taux de promotions, l'Outre-Mer.
CR de 4 pages et demi, avec un graphique sur les "effectifs cible" de 2022 (graphique repris de présentations de 2018 lors des discussions autour du projet de transformation de Météo-France sous l'égide d'Action Publique 2022).

Ici en lien notre compte-rendu du CTEP du vendredi 13 novembre qui a porté essentiellement sur deux points :

1/ le futur cadre du télétravail, qui s'appliquera au 1ier janvier 2021 et qui modifie de nombreuses dispositions de l'ancien cadre. On passe d'une liste restreinte de postes ou fonctions éligibles à « toutes les activités sont télétravaillables sauf certaines tâches » (ces tâches sont listées dans un guide technique). Les demandes sont traitées au « fil de l’eau », il n'y a plus à attendre une décision une fois par an et le nombre de jours, qui était fixé à un par défaut, fera désormais l’objet d’un échange entre l’agent demandeur et son supérieur hiérarchique. Une autre nouveauté est la possibilité de télétravail sur une période ponctuelle dans la limite de 20 jours par an.
2/ L'organisation de Météo-France en montagne : « Vers des centres de proximité ». Les documents d’organisation sont en cohérence avec cette cible. Le choix de la proximité est satisfaisant : Grenoble, Chamonix, Bourg St Maurice, Briançon, Foix, Tarbes constitueront les centres montagne de Météo-France. Ce (lent) revirement est une victoire de la contestation et de la concertation.

Des questions diverses portent sur les recrutements, les promotions, l'Outre-Mer (sous différents angles).
CR de 5 pages dont les 2 dernières sur l'Outre-Mer.

Vous trouverez ici en lien notre compte-rendu sur une page de la réunion "CTEP" entre direction générale et représentants des personnels, en date du 1ier septembre, portant essentiellement sur l'encadrement de la reprise d'activité en cette période de crise sanitaire. Un point DIRAG et un point sur les recours contre les ponctions de congés durant la période d'urgence sanitaire ont été abordés.

Ici en ligne notre compte-rendu de réunion avec la direction ce 8 octobre, dont le sommaire est cliquable dans le document :

Les statuts particuliers des ITM vont être révisés et vont permettre d’enclencher un « processus de requalification »
La revalorisation de 20 % des IPHA est prévue, elle entrainera une meilleure rémunération des astreintes effectuées à Météo-France.
Les « Lignes directrices de gestion » vont encadrer les promotions : la CFDT-Météo a demandé et obtenu que les organisations syndicales reçoivent la liste des promouvables.
Une synthèse sur « l’accompagnement » de la réorganisation 2022 a été présentée et la p-dg a dit deux mots sur l'organisation de Météo-France concernant la montagne.
Enfin, le suivi des actions nous a permis de formuler quelques remarques, notamment au sujet des versements de primes à venir.

Ici notre compte-rendu de réunion du 9 juillet entre la direction de Météo-France et les représentants du personnel. Avec au sommaire :

- Un dispositif temporaire de télétravail proposé (la CFDT et FO ont voté POUR la mise en oeuvre de ce dispositif) parallèlement au plan de reprise d’activité
- Les instances de concertation de Météo-France vont être à nouveau modifiées
- Les lignes directrices de gestion a/s “mobilités” (LDG) pour les corps techniques de Météo-France (TSM, ITM) vont entrer en vigueur
- « Prime de 1000 € ou prime COVID » dans l’Établissement
- Un « plan managérial » est présenté
- RIFSEEP : mise en place du « CIA » et augmentation de l’« IFSE » (2 pages d'explication)
- Questions diverses (dont Nouvelle Calédonie)