CTEP

La mise en place des divisions Services débattue au CTEP du 30 mars 2021 est liée à Action Publique 2022, qui implique une baisse sensible du nombre d’agents à Météo-France et une baisse drastique dans les services prévision, baisse qui a déjà débuté, et même bien débuté. La preuve en graphique est dans notre point de deux pages ici en lien.

Nous mettons en avant dans ce point que la restructuration des services "prévision et climatologie" entraîne à terme :
   * la disparition du poste de PAR,
   * l’automatisation d’une partie des productions, l’automatisation de la prévision (champs PPROD/Alpha),
   * la mise en place d’ingénieurs météo-conseils polyvalents,
   * l’introduction de l'astreinte,
   * une nouvelle rémunération du travail de nuits.

Les deux derniers points sur les temps de travail ne génèrent pas une hostilité particulière de la part de la CFDT-Météo. La polyvalence des météo-conseils ne nous effraie pas non plus dès lors que tout le monde ne doit pas être spécialiste de tout.
Les automatisations (production de bulletins, champs PPROD/Alpha) ne sont à ce stade pas probantes. D'ailleurs, les délais de livraison ne seront pas respectés. Conséquence, une période de transition est prévue jusqu’à, au moins, 2023 (date de bascule opérationnelle sur la nouvelle chaîne de production). Durant cette transition, l’alimentation Sympo2 et les postes PAR restent opérationnels, et les services doivent avoir un nombre d’agents suffisant : la question des effectifs disponibles pour cette transition est centrale pour les conditions de travail.

Le travail continue : la consultation des collègues sur l’organisation des divisions Services a lieu ce mercredi 7 avril à 13 heures via une assemblée générale.
La CFDT-Météo sera présente, soyez présents aussi !

Pont Bluejeans : https://bluejeans.com/377984737
Par téléphone  : +33.1.84.88.79.52 ou 01.70.91.86.75 suivi de 377984737#

Vous trouverez ici en lien un point assez complet (sur 2 pages) sur les caractéristiques de l'organisation qui se mettrait en place en octobre pour ce qui concerne les divisions Services (Prévision/Climatologie) dans les directions inter-régionales (DIR), à la suite du "CTEP" du 19 février.
Il reste un peu plus d'un mois aux représentants des personnels pour prendre position, après les intenses concertations locales et les multiples concertations nationales (sur le sujet des temps de travail par exemple).

Vous, qu'avez-vous pensé de la méthode engagée par la direction, les directions (locales y compris), dans le cadre de la mise en place de ces divisions Services ? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Que pensez-vous du résultat vers lequel on tend dans chaque région ? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.aussi.
Vous avez jusqu'au 25 mars pour nous faire part de votre avis, qui nous aidera à forger le notre.

Vos représentants CFDT-Météo en CTEP.

Ici notre compte-rendu du Comité Technique du mardi 15 décembre.
Nous avons d'abord demandé le nombre de lauréats à venir concernant l'examen professionnel d'accès au corps des ITM (pour les TSM) : il y aura 25 places offertes sur la liste principale et 6 sur la liste complémentaire. L'épreuve orale se termine ce vendredi 18 décembre, le jury d'admission se réunit dans l'après-midi. Le CTEP a porté essentiellement sur :

- les réorganisations avec un geste notable en faveur des agents des MIR, qui s'appliquera et modifiera le niveau de primes, de manière rétroactive.

- Le paiement des salaires 2020, la CFDT-Météo réclame une correction de la note de gestion du RIFSEEP en faveur des techniciens qui occupent des postes ITM, plus d'une centaine (les prévisionnistes aéro en CRA) sont concernés actuellement

- l'ambitieux plan de formation 2021: la CFDT a voté en faveur de ce plan .

Des questions diverses portent sur le télétravail, les futurs taux de promotions, l'Outre-Mer.
CR de 4 pages et demi, avec un graphique sur les "effectifs cible" de 2022 (graphique repris de présentations de 2018 lors des discussions autour du projet de transformation de Météo-France sous l'égide d'Action Publique 2022).

Ce Comité Technique est consacré quasi-exclusivement à la mise en place des futures divisions SERVICES dans les DIR. La direction entend proposer des organisations par DIR, les fiches de poste vont être revues dans un calendrier assez court (les échanges se poursuivent localement pour se faire).
Il y aura deux grands types d’organisation :
- une organisation saisonnière avec un renfort CPR de nuit (renfort systématique donc toutes les nuits, assuré par des CPR ou des MC pendant environ six mois)
- une organisation non saisonnière avec des renforts non systématiques mais durant toute l’année via le recours à l’astreinte.
Concernant les postes de Météo-Conseils, la CFDT-Météo a demandé à ce que soient précisés les horaires, l’éventuel travail de nuit, mais aussi les compensations (astreinte, prime IFSE pour poste recouvrement, etc.). Ce sera fait, a répondu la DSR.
Autre point : 10 référents territoriaux seront prochainement en place pour représenter Météo-France.
Ici notre compte-rendu sur 3 pages.

Ici en lien notre compte-rendu du CTEP du vendredi 13 novembre qui a porté essentiellement sur deux points :

1/ le futur cadre du télétravail, qui s'appliquera au 1ier janvier 2021 et qui modifie de nombreuses dispositions de l'ancien cadre. On passe d'une liste restreinte de postes ou fonctions éligibles à « toutes les activités sont télétravaillables sauf certaines tâches » (ces tâches sont listées dans un guide technique). Les demandes sont traitées au « fil de l’eau », il n'y a plus à attendre une décision une fois par an et le nombre de jours, qui était fixé à un par défaut, fera désormais l’objet d’un échange entre l’agent demandeur et son supérieur hiérarchique. Une autre nouveauté est la possibilité de télétravail sur une période ponctuelle dans la limite de 20 jours par an.
2/ L'organisation de Météo-France en montagne : « Vers des centres de proximité ». Les documents d’organisation sont en cohérence avec cette cible. Le choix de la proximité est satisfaisant : Grenoble, Chamonix, Bourg St Maurice, Briançon, Foix, Tarbes constitueront les centres montagne de Météo-France. Ce (lent) revirement est une victoire de la contestation et de la concertation.

Des questions diverses portent sur les recrutements, les promotions, l'Outre-Mer (sous différents angles).
CR de 5 pages dont les 2 dernières sur l'Outre-Mer.