Comités techniques ministériels

Nombre de collègues de Météo-France nous demandent quels sont les sentiments du ministre vis à vis de la situation de Météo-France. Ce questionnement vient en écho aux annonces musclées - et un peu effrayantes - du cabinet du ministre : - 500 emplois sur 5 ans, c'est l'objectif prioritaire assigné à Météo-France. Au-delà du Cabinet ministériel, le ministre lui-même, Nicolas Hulot, est-il sensible aux évolutions vécues, subies, à Météo-France?

Difficile de donner la réponse sans l'avoir rencontré. Mais nous vous proposons ici en lien les prises de notes de la CFDT du ministère lors de sa présentation du budget du ministère de l'écologie (le "MTES"). C'était le 28 septembre dernier. Ces notes reflètent sans doute assez fidèlement, d'une part ce qu'il a dit (mais attention, ce n'est pas un verbatim, c'est un compte-rendu), et d'autre part le fond de sa pensée. Il évoque à maintes reprises la "transformation", notamment en lien avec sa feuille de route. Il indique aussi "le chantier "Action Publique 2022" oblige l'action ministérielle à correspondre à la feuille de route gouvernementale."

Le cas de Météo-France a été très rapidement abordé lors des questions-réponses.

 

L'ensemble des organisations syndicales a interpellé Madame la ministre Royal sur son refus constant, depuis sa nomination, de recevoir les représentants du personnel.
La CFDT a indiqué à la ministre son exaspération et a réitéré son souhait d'une rencontre en bilatérale très rapidement.
Puis, les représentants du personnel ont quitté la séance, laissant à Madame Royal le soin de réfléchir aux déclarations préalables qu'elle venait d'entendre.

Concernant la météo, la CFDT a indiqué à la ministre que les personnels de Météo-France voient deux de leurs mesures sociales 2013 incompréhensiblement bloquées, tandis que celles pour 2014 sont au point mort.
Vous trouverez ci-joint la déclaration CFDT préalable lue en séance (un point assez étayé sur le malaise des dizaines de milliers d'agents du MEDDE), le communiqué de presse.
A suivre....

Vous trouverez ici en lien le compte-rendu du comité technique du ministère (CTM) qui s'est tenu le 1ier octobre 2015. Il était consacré au "budget".

Ainsi que le document "dossier de présentation du plan de loi de Finance (PLF) 2016 relatif aux "emplois, rémunérations et fonctionnement", pour le ministère. On y trouve (bas de page 6) le plafond du nombre d'emplois pour la météorologie, un nombre de 3080 emplois autorisés, soit 78 de moins qu'en 2015. Le combat sur les effectifs n'est pas gagné.

Durant ce CTM, quatre syndicats (CGT, FO, FSU et Solidaires) ont quitté la séance après les discours des ministres et la lecture des déclarations liminaires UNSA et CFDT.
CFDT et UNSA sont restés avec l'administration pour échanger avec les ministres sur certaines de leurs préoccupations.
Malgré leur départ, les autres organisations ont pris soin de laisser sur place un de leurs représentants pour écouter ce qui allait se dire en leur "absence"...

Lire le CR complet et la déclaration liminaire de la CFDT.
9 pages incluant les déclarations (étayées) CFDT.
Avec un succulent "no comment" en bas de page 6, sur des préoccupations purement syndicalo-syndicales...
Le point principal était le "Présentation du projet de charte égalité professionnelle entre les femmes
et les hommes du MEDDE/MLET". Les autres points n'impactent pas les agents Météo-France.