Les mesures sociales que nous pouvons discuter avec la direction sont des mesures qui ont pour principal objet la reconnaissance des efforts fournis par les salariés, par exemple en leur garantissant une progression ou a minima le maintien de leur pouvoir d'achat.
Or, ce n'est plus le cas pour nombre d'agents de Météo-France.

Actuellement, les agents paient deux fois la note : ils subissent des suppressions d’effectifs qui contraignent à toujours plus de productivité, mais leur pouvoir d’achat est en baisse.

Ci-joint nos propositions pour mettre un peu de baume au coeur des agents.

Après l'effort, encore l'effort, le PDG prépare 10 chantiers dits stratégiques visant à compléter le Contrat d'Objectifs et de Performance (COP, signé avec l'Etat) actuel.
Cette initiative, menée parallèlement à la réorganisation territoriale, va être expliquée dans les semaines à venir lors de réunions organisées par les directeurs (cf. le communiqué sur Intramet). Commentaire CFDT : c'est heureux car cela part un peu dans tous les sens.

Le ministre Ph. Martin a présenté ce jeudi 26 septembre le budget de notre ministère de tutelle (MEDDE) au CT ministériel ; il devait parler de Météo-France, questionné par les représentants CFDT du ministère.
Il aura alors sans doute précisé que 89 emplois (89 "ETP") devraient être supprimés en 2014 (2nde année la plus chaude en suppression d'emploi depuis la naissance de Météo-France). Répondant à la CFDT-Météo, la direction de Météo-France a confirmé cette information en CT-EP.

M. Jean-Marc Lacave a bien voulu recevoir la CFDT-Météo ce mercredi 22 janvier. Durant cet entretien, nous avons pu lui poser quelques questions d’ordre général, suite à son arrivée à Météo-France, et nous lui avons présenté certaines de nos réflexions.

Etaient présents :
JM Lacave (p-dg), Y Fery-Delétang (DRH), L. Duclos et L. Althuser (CFDT-Météo SG-adj et SG)

Ici notre compte-rendu aux collègues.

L'enveloppe dite sociale sera au global de 1,2 million d'euros, avait annoncé le p-dg. 0.45 % de la masse salariale. Cette enveloppe vise les TSM, ITM et les corps communs. 2 propositions du p-dg ressortent :

  • 20 postes CUT supplémentaires (CUT1), liste à voir en CTEP (150 k€)
  • augmentation de l’ITS de 4% à 4,2% pour les TSM et pour les ITM (800 k€)

En y ajoutant les classiques « mesures miroir » en faveur des corps communs, afin que les corps communs bénéficient des mêmes revalorisations que les agents en poste à la DGAC (250 k€), l'enveloppe de 1,2 million est répartie.
La réunion sur les mesures sociales 2013 aurait pu s'arrêter là, l'essentiel étant dit pour cette enveloppe de 1,2 million. Mais d'autres primes ont été évoquées, même si les marges de manoeuvre sont considérées infimes du fait d'un strict respect des cadres juridiques et ministériels.