Le projet de mutualisation deds services administratifs à Toulouse tel que mené actuellement entraîne une dégradation importante des conditions de travail. L’AG a pris la décision suivante, votée à l’unanimité :
« L’AG des personnels mandate les organisations syndicales pour déposer un préavis de grève du 08/12/2014 au 19/12/2014. Ce préavis concerne principalement les personnels travaillant dans les services administratifs de la Météopole. »
Ici le compte-rendu complet.

 

Motion des personnels réunis en Assemblée Générale :

Le système de concertation actuellement mis en place pour les projets de mutualisation des services administratifs sur le site de Toulouse n'est pas satisfaisant : les agents concernés ne s'estiment ni écoutés ni suffisamment informés.
Ils demandent que les groupes de travail concernant les RH, les finances, les missions, les marchés et la communication déjà constitués ou annoncés au cours de l'entrevue avec le PDG le 29/09/14 réunissent rapidement l'administration ET TOUS les agents concernés avec pour objectif de :
- définir les missions,
- établir l'organigramme fonctionnel,
- déterminer les effectifs,
- établir un calendrier de mise en place,
- avancer sur les locaux et l'aspect matériel.

Début octobre, le p-dg M. Jean-Marc Lacave est venu rencontrer les représentants des personnels de la DT, du CNRM, de l'ENM et de la DG, en avançant le concept de « plates-formes de services » et une méthode des petits pas (construction progressive) pour la mise en place de cette mutualisation.
Le calendrier reste tendu :
• 1er janvier 2015, ENM/DCT, fonctions « communication » et gestion des missions ;
• juillet (?) 2015, DT/CNRM/DCT pour le domaine RH, puis domaines finances, marchés.
Il y a une souffrance au travail du fait du sentiment d'improvisation permanente et du manque de lisibilité sur la cible finale de ces réorganisations de mutualisation. Un CHSCT a donc eu lieu le 17 octobre. Avec une déclaration intersyndicale. Le compte rendu est disponible ici.

La CFDT-Météo était venue à la rencontre des personnels en juillet.
D'une part, elle avait noté des interrogations malheureusement trop souvent rencontrées dans ce type de restructuration : clarification des missions à accomplir, réunions collectives souhaitées, organisation cible, jalons intermédiaires, quelle ouverture des postes libérés par des départs.
D'autre part, deux points particuliers avaient retenu l'attention : les interrogations sur des instances de concertation ou des passages en CAP, le manque de visibilité sur les bureaux (alors que la direction pourrait mettre le paquet là-dessus !).
Suite à interrogation de la CFDT-Météo (nous avions contacté en amont les experts RH de la DGAC), la DRH a précisé accepter des ouvertures de poste « en interne sans apport extérieur » pour les adjoints et assistants (donc un passage en instances de concertation). Elle a précisé que les agents ont la garantie du maintien -au moins - de leurs indemnités fonctionnelles.
La question des bureaux n'est pas totalement réglée même si un premier plan circule (ici en lien). Combien d'agents par bureau ? Qui avec qui ? Les agents auront un badge sécurisé mais leurs confrères de l'ENM l'auront-ils aussi pour rester en contact (ce point est essentiel pour l'aspect RH / formation) ? Quid des qestions pratiques : mobilier, déménagement, ...

La CFDT-Météo monte un dossier solide pour le Comité Technique DG de début décembre, afin d'obtenir de la direction qu'elle lâche du lest. N'hésitez pas à nous soumettre des points particuliers : écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.