A l'initiative de DIRAG/D, une réunion s'est tenue le 18 mai 2016 à Desaix en Martinique sur la prochaine réorganisation de la prévision en DIRAG.

C'était une façon de renouer le dialogue avec l'ensemble des représentants du personnel (6 membres de Solidaires, 1 FO et 1 CFDT). Chose qui n'avait pas pu se réaliser depuis sa prise de poste.

Les principaux enseignements à en tirer sont dans notre compte-rendu disponible ici.

Faute d'effectif et de candidatures TSM au service PREVI Martinique, une réorganisation "temporaire" a été décidée sur l'ensemble de la DIRAG, impactant notamment en Guyane. Un poste de nuit est supprimé pour deux mois en Martinique.
Pour soutenir les prévisionnistes de la DIRAG, il faudrait faire preuve d'ouverture d'esprit et accepter des candidats inter-Outre-Mer.
Mais la direction, pour aller vite, a bricolé une réorganisation.
Cette réorganisation impacte entre autres les tâches aéronautiques. Le service de prévision départementale de Guyane se trouve fortement impacté en devant absorber les tâches de CRA (Centre de Rattachement Aéronautique) et de surveillance SPB (Sécurité des Personnes et des Biens) des trois départements de la DIRAG : donc à leur charge, la Guyane mais aussi la Martinique et la Guadeloupe.
Expertiser la situation sur des territoires éloignées de plusieurs milliers de km (la Guyane est très éloignée des îles de l'archipel de Guadeloupe), maîtriser le danger sur des aéroports aussi lointains et surveiller une FIR (Région d'information au sens de l'aéronautique - Flight Information Region), sans expérience et avec une formation minimale : à juste raison, les prévisionnistes de Guyane ne l'admettent pas.
Ils l'admettent d'autant moins que la concertation a été en grande partie oubliée et que les documents de référence sont, eux aussi, en grande partie, inexistants.
Ces prévisionnistes de Guyane étaient déjà mis à mal, leurs bilans étaient déjà élevés.
Pour couronner le tout, les outils de travail sont inadéquats pour ne pas dire inopérants.
Pour toutes ces raisons, et dans un souci de sécurité des personnes et des biens, le personnel de Guyane a décidé de se mettre en grève du 4 avril au 31 mai. Ils sont en grève chaque jour - mais notifiés les nuits... -.
Soutenons-les !
Cette grève a des conséquences sur l'aviation : cf. article - http://www.franceguyane.fr/actualite/economie-consommation/air-guyane-victime-de-la-greve-de-meteo-france-288729.php
Il serait temps que la direction trouve des solutions satisfaisantes pour les personnels.

 

Vous trouverez ici en lien nos compte-rendus complets des :

- CHSCT du 21 avril

- CTSS du 23 avril

Parmi les points traités (le sommaire du CTSS est "cliquable") :
- Informations sur la passage à 1P au CM971
- Point d'avancement sur le radiosondage automatique au CM971
- Informations sur l'audit interne CUE et externe de juin 2015
- Carte vigilance : Contrôle et production de la carte de vigilance par les Prévi(P)
- Bilan pour le fonctionnement de la LOG en Martinique depuis la suppression du poste au Lamentin
- Fréquentation de meteofrance.gp
- Situation sur les bilans horaires (équipes Prévi)
- Point d'information sur la visite du PDG et de la nouvelle directrice
- JRTT 2015-2016