Comme partout à Météo-France, les réductions d’effectifs promises à la doctrine ordo-libéraliste (libéralisme accompagné d’austérité) appliquée par les gouvernements européens suite à la Grande Crise, continuent de détériorer notre établissement comme jamais auparavant. La DIRAG ne fait pas exception et les suppressions de postes, notamment depuis 2008, sèment le chaos dans le climat social, impactant la santé physique et mentale des agents. Le service rendu aux usagers, en particulier à l’aéronautique, dont dépend une grande partie du budget de Météo-France, se dégrade aussi fortement, avec comme risque à terme que ce service parte à la concurrence.

Lors de CTSS qui a eu lieu en Guadeloupe au CM971, ont été abordés notamment la réorganisation de la prévision en Martinique, les bilans horaires des services postés, les dysfonctionnements sur le réseau d'observation, la souffrance au travail, le diagnostic et l'évolution de l'inter-région à l'horizon 2021.
Lire ici notre compte-rendu en 4 pages.