L'actualité de Météo-France, vue par la Cfdt-Météo

19 organisations* environnementales, de solidarité et d’éducation, mutuelles et syndicats dont la CFDT, défendent LE PACTE DU POUVOIR DE VIVRE. Ce pacte vise à guider toutes les politiques publiques en opérant un changement de modèle économique, social et écologique. Il n’y a pas d’un côté la question de la fin du monde et de l’autre celle de la fin de mois, les deux enjeux sont les deux faces d’une même pièce, s’alimentant et se combinant.

66 propositions y sont formulées pour un modèle de développement alliant préoccupation écologique et progrès social. Ces propositions sont la voix de plusieurs millions de personnes.

Ici 1 page sur le sujet se concluant par l'appel à participer aux "marches pour le climat" le 16 mars.

 

* France Nature Environnement (FNE), Fondation Nature Homme (FNH), Humanité et Biodiversité,
Réseau Action Climat, ATD Quart-Monde, Fondation Abbé Pierre, Secours catholique,
CFTC, CFDT, UNSA,
Cimade, France Terre d’Asile, FAGE, FRANCAS, Ligue de l’Enseignement,
Mouvement associatif, Mutualité Française, Pacte Civique, UNIOPSS.

 

Communiqué de presse de la CFDT, reproduit ci-dessous avec un ajout spécifique à la Météo :

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, et à la veille d’élections européennes, la CFDT réaffirme son engagement sur le sujet. Alors même qu’on assiste en Europe à la montée de discours rétrogrades et à une remise en question de ces droits, la CFDT entend faire des droits des femmes une préoccupation centrale de la campagne et du débat politique.
L’égalité professionnelle et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles sont au cœur de notre action syndicale. Mais l’égalité réelle entre les femmes et les hommes ne se gagnera pas sans un meilleur partage de la parentalité.
La CFDT revendique un congé paternité obligatoire et allongé à un mois minimum, un congé parental équitablement partagé entre les deux parents et indemnisé sur la base des indemnités maladies, plus de places d’accueil pour les jeunes enfants.
Dans la fonction publique, l’accord récemment signé par la CFDT a notamment supprimé le jour de carence pendant la grossesse, mais il inscrit aussi dans la Loi l’obligation d’équité entre les femmes et les hommes concernant les avancements.
Dans le secteur public comme dans le privé, l’égalité professionnelle et salariale reste une priorité. L’index applicable aux entreprises privées depuis cette année est certes perfectible. Il est cependant un moyen dont les équipes CFDT vont se saisir pour faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes.

Ajout spécifique à la Météo :

L'accord signé dans la fonction publique a fait l'objet d'un premier point de suivi fin janvier.
Cet accord permet de guider les actions que Météo-France doit engager dans la perspective d'une plus grande égalité. La lettre de mission du p-dg (accessible en interne Météo) vers la cadre qui est chargée de ce sujet pour l'Etablissement en reprend d'ailleurs chacun des chapitres* : la prochaine réunion entre représentant.e.s des personnels et direction est prévue le jeudi 28 mars au matin.
Que ceux et celles qui veulent s'investir rejoignent les syndicats pour ce faire (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou cf. aussi la conférence du 14 mars de la CGT au CIC). Les syndicats accueillent toutes les bonnes volontés.

 * 5 axes principaux :
    • Renforcer la gouvernance des politiques d’égalité ;
    • Créer les conditions d’un égal accès aux métiers et aux responsabilités professionnelles ;
    • Supprimer les situations d’écarts de rémunération et de déroulement de carrière ;
   • Mieux accompagner les situations de grossesse, la parentalité et l’articulation des temps de vie professionnelle et personnelle
    • Renforcer la prévention et la lutte contre les violences sexuelles, le harcèlement et les agissements sexistes.

Le Gouvernement a présenté aux organisations syndicales de la Fonction Publique son projet de loi visant la transformation de la Fonction publique (voir sur le site de la Fonction Publique). La CFDT est fermement opposée aux mesures concernant l'élargissement du contrat et la réforme des instances de concertation. La CFDT est co-signataire, comme toutes les organisations représentant les personnels de la Fonction Publique du texte ici en lien.
La CFDT siégera dans les instances ad hoc et déposera toute une série d'amendements pour le retrait de ces mesures mais aussi pour faire avancer ses revendications, que vous pouvez lire dans ce tract.
C’est à un véritable sprint (cf. article CFDT) que sont soumises les organisations syndicales depuis la mi-février.