L'actualité de Météo-France, vue par la Cfdt-Météo

La direction générale souhaite faire évoluer les règles de temps de travail à Météo-France. Ses projets ne sont pas flous mais très précis et tout à fait en phase avec le train de réforme qu'elle mène dans le cadre d'Action Publique 2022.

S'il n'y a à ce stade que peu de progrès pour les agents dans ses propositions (mais il y en a !), les discussions se poursuivent.

Ici notre compte-rendu.

Autant pour protester contre les mesures du gouvernement qui visent la fonction publique et détériorent le pouvoir d'achat des agents publics, que pour rappeler le refus des projets de restructurations de notre Etablissement telles que prévues par la direction (automatisation massive, disparition excessive des implantations territoriales), la CFDT-Météo appelle à la grève et aux manifestations ce mardi 22 mai.

Ici le communiqué intersyndical ainsi qu'un communiqué de presse "Trump - Macron" évoquant les situations malheureusement très semblables aux USA et en France quant au manque de soutien des services météorologiques.
Une lettre aux usagers a été diffusée par l'intersyndicale au niveau national.

Le 1er février, le Premier ministre a ouvert un chantier intitulé « vers un nouveau contrat social avec les agents publics » organisé en quatre axes :
     - Dialogue social
     - Rémunération plus individualisée
     - Accompagnement renforcé en matière de parcours professionnels
     - Élargissement du recours au contractuels.
La concertation avec les organisations syndicales doit durer jusqu'à 2019.

La CFDT-Météo propose un décryptage ici en lien de ce programme Action Publique 2002, au niveau national.
Il y a eu des annonces médiatiques, il y a la réalité des écrits gouvernementaux. Nous présentons certaines des exigences CFDT, notamment sur les thèmes du dialogue social, de la rémunération ou des indemnités (les "frais de mission" font l'objet d'un groupe de travail national inter-fonctions publiques), et sur la défense des agents contractuels.