La CFDT Aviation Civile a rencontré la Sous-Directrice des Personnels de la DGAC ce lundi 05 novembre à propos :
          - des demandes de mutations Météo France vers la DGAC
          - de la fin de la liste complémentaire du Concours sans recrutement Adjoints

Lors de cet entretien, la CFDT a réussi à obtenir la garantie que le plafond d’emplois ne constituerait pas une limite dans le choix de l’administration. En conséquence, lors des CAP de novembre, les adjoints, assistants et attachés (20 agents en tout) en poste à Météo France qui sont candidats sur un emploi à la DGAC auront les mêmes chances d’être retenus que les agents en poste à la DGAC. Il ne sera pas opposé une quelconque limite liée au plafond d’emplois.

 

La défense des intérêts collectifs et individuels des personnels communs météo & DGAC est le seul principe qui guide notre action syndicale. C’est pourquoi la CFDT s’entoure de militants expérimentés, présents à la fois à la DGAC et à Météo-France. Comme indiqué précédemment, à la « commission intercorps », la CFDT présentait un représentant des personnels de la météo et un de l'aviation civile, respectivement de la CFDT-Météo et du SPAC-CFDT (Laurent Duclos SG-adjoint, Jean-Christophe Saluste SG). Nous assurons ainsi la continuité de notre action syndicale entre la météo et l'aviation civile.
Nous visons à être efficaces par nos actes.
Les 20 agents n'auront pas tous les mobilités vers la DGAC mais pour une fois, ils concourent sur la même ligne que les homologues de la DGAC. La CFDT défendra tous ces cas en CAP des 15 et 21 novembre prochains.