L'actualité de Météo-France, vue par la Cfdt-Météo

L'ensemble des organisations syndicales de la fonction publique avait appelé à la grève le 10 octobre dernier, alors que leurs responsables devaient être reçus par le ministre des comptes publics, G. Darmanin. Cette réunion a été décalée au 16 octobre : il s'agissait d'un rendez-vous salarial. Les rendez-vous salariaux ont été convenus en même temps que le protocole PPCR (Parcours Professionnels Carrières Rémunération).
Avec environ 17 % de grévistes à Météo-France, 10 à 25 % de grévistes selon les secteurs, 15 % en moyenne, entre 210 000 et 400 000 manifestants, cette journée de mobilisation a été jugée satisfaisante par les organisations syndicales. Le ministre a-t-il pour autant annoncé des bonnes nouvelles aux responsables des syndicats le 16/10 ?
Les syndicats sont ressortis déçus.
La mise en oeuvre de PPCR sera décalée d’un an à compter du 1er janvier 2018 (les mesures 2018, 2019 et 2020 deviendraient 2019, 2020 et 2021). Ce décalage a été unanimement dénoncé, même si PPCR n’avait pas débouché sur un accord majoritaire, CGT, FO et Solidaires ne l’ayant pas signé.
Sur l’indemnité compensatrice de la CSG, le ministre a accepté d’élargir la compensation à tous les agents y compris les nouveaux recrutés à partir de 2018. Son montant sera calculé sur la base de la rémunération 2017, et réactualisé en 2019 sur la base de 2018. La réactualisation était très incertaine.
Le ministre a annoncé que le système de garantie de pouvoir d'achat (Gipa) serait mis en oeuvre en 2017. C'était très incertain. Il a annoncé vouloir travailler sur les frais de mission, les indemnités kilométriques, les indemnités de sujétions diverses (nuits, astreintes, etc.). Attendons les conclusions.
Enfin, le ministre ouvre un sujet qui tient à coeur de la CFDT : celui de la protection sociale complémentaire. La CFDT vise une participation financière des employeurs publics en la matière. Une réunion a eu lieu le 19/10 au ministère sur ce sujet (pour les passionnés, CR sur la protection sociale complémentaire disponible sur demande àCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Au final, si on relève certaines évolutions, notables (et donc "ça n'a pas servi à rien"), on ne peut que vivement regretter que l’année 2018 s’annonce aussi négative pour les agents : suspension de la mise en oeuvre de PPCR, gel de la valeur du point, et poursuite de la hausse de 0,27 point de la cotisation retraite comme c’est le cas chaque année depuis la réforme de 2010. On est loin d'une augmentation du pouvoir d'achat promise par écrit par le candidat E. Macron.

ici le lien vers l'ensemble du communiqué CFDT-Fonctions Publiques

Nous reconnaissons ne pas appeler souvent à la grève : cela ne renforce-t-il pas le poids de nos appels ?
Pour ceux qui hésiteraient encore au sujet de la mobilisation de ce 10 octobre, voici quelques éléments.

Manque de considération, non respect des promesses, effectifs en berne. Trop, c'est trop, la CFDT-Météo appelle donc à la grève ce mardi 10 octobre 2017. Un communiqué intersyndical météo a été rédigé ; il reprend les éléments d'insatisfaction au niveau de la Foncion Publique. Il rappelle que le 12 octobre, les syndicats de Météo-France vont donner de la voix au ministère. A vous de mettre en avant levotre ras-le-bol, votre mal-être !

En complément, vous trouverez ici les revendications de la CFDT - Fonction Publique en terme de salaires, CFDT - Fonction Publique qui sera reçue ce 10 octobre par le ministre des Comptes Publics.
La CFDT souhaite un plan triennal abordant :
■ L’évolution des grilles indiciaires et des déroulements de carrière ;
■ L’évolution de la rémunération indemnitaire ;
■ Les conditions de mise en oeuvre de mesures générales, notamment la revalorisation de la valeur du point d’indice Fonction publique ;
■ Le financement par les employeurs publics d‘une protection sociale complémentaire en faveur de leurs agents à hauteur de 50% comme dans le privé ;
■ Les mécanismes de sauvegarde du pouvoir d‘achat tels que la Gipa qui n'est toujours pas mise en oeuvre en 2017.